Règles hémorragiques quand s’inquiéter ?

19
Règles hémorragiques quand s'inquiéter

Entre 20 et 30% de femmes souffrent de règles hémorragiques appelées ménorragies. Celles-ci peuvent à la longue avoir des effets négatifs sur la santé : anémie, anxiété, fatigue, etc. Face à cela, il est important de savoir quand est-ce qu’on parle de règles abondantes et quand il faut s’inquiéter. Cet article vous donne plus d’informations à ce sujet.

Zoom sur les réglés abondantes

Généralement, la durée des règles est estimée en moyenne entre 3 et 6 jours et peut varier selon les femmes. Au cours de cette période, la femme perd entre 35 et 40 ml en moyenne par cycle.

A lire également : Zoom sur la cataracte et sur son traitement

Ainsi, on parle de règles hémorragiques lorsque la durée est plus longue (plus de 7 jours) et que la perte est supérieure à 80 ml. On parle aussi de ménorragies lorsqu’il devient nécessaire de doubler la protection hygiénique ou de la changer très souvent.

Pour savoir si vous perdez trop de sang, il faut effectuer un calcul des pertes grâce au score de Higham. C’est un tableau à remplir et qui vous permet d’avoir une idée de l’abondance des règles. Vous y noterez ainsi le nombre de tampons que vous utilisez au quotidien ainsi que le niveau d’imprégnation de celui-ci. Le score de Higham sera ensuite calculé grâce au report de la quantité de tampons utilisés au quotidien.

A voir aussi : Quels sont les bienfaits de la natation sur la santé ?

Si votre score final est inférieur à 100, alors vous n’avez pas de règles hémorragiques. Cependant, s’il dépasse 100, alors vous souffrez de ménorragies.

Règles hémorragiques : que faire ?

règles hémoragiques

Il convient avant tout de mentionner les causes les plus fréquentes des règles hémorragiques. Il s’agit des suivantes : déséquilibre hormonal, hémophilie, adénomyose (forme d’endométriose), anomalie de la cavité utérine, la prise d’anticoagulants.

D’autre part, vous devez savoir que le traitement de règles abondantes varie en fonction de la cause. Dans le cas où vous êtes anémié, il faut prendre une supplémentation en fer. S’il n’y a aucune pathologie à l’origine de ce trouble alors le médecin peut vous prescrire des anti-inflammatoires, des anti-fibrinolytiques et des progestatifs.

Lorsque les règles abondantes sont causées par une endométriose ou un fibrome, alors il est probable que le médecin vous prescrive des analogues de la GnRH. Ceux-ci vous permettent d’entrer en ménopause artificielle pendant quelques mois.

Quand faut-il s’inquiéter ?

Dans le cadre des règles abondantes, il faut s’inquiéter lorsque vous constatez que :

  • Les règles débordent
  • Il y a des fuites
  • Vous vous sentez rapidement fatigué
  • Vous commencez à perdre vos cheveux.

Une étude effectuée auprès de 1000 femmes ayant des règles abondantes a démontré que ces dernières avaient des conséquences négatives sur le bien-être physique et mental. Elles impactent également sur la vie sociale et professionnelles. En effet, les femmes interrogées ont confié qu’elles étaient irritables, anxieuses et qu’elles manquaient de confiance en elles.

Sur le plan physique, elles ressentaient une immense fatigue. En parallèle, la moitié de femmes ont déclaré qu’elles s’étaient déjà absentées du travail à cause des règles hémorragiques.

Les règles hémorragiques sont la plupart du temps sources de stress et d’inquiétude chez les femmes. Si votre quotidien est impacté par vos règles, cela signifie qu’il est temps d’aller voir un médecin.