Comment bien poser son parquet contrecollé ?

6

Pourquoi beaucoup de Français optent-ils souvent pour le parquet contrecollé ? La raison est très simple. C’est un type de revêtement de sol qui est facile à entretenir, peu onéreux et qui donne une ambiance chaleureuse à toutes les pièces où il est placé. Il peut aussi être posé sur un revêtement de sol préexistant. Avez-vous été conquis par ce type de revêtement de sol ? Voici un zoom sur les techniques de pose d’un parquet contrecollé.

Les différentes méthodes de pose de parquet contrecollé

Deux techniques majeures permettent une pose facile d’un parquet contrecollé. Il s’agit de :

La pose flottante

Cette technique de pose est la plus connue et la plus utilisée tant bien pour les maisons neuves que pour les bâtiments en rénovation. Ici, le système de clipsage est utilisé pour bien associer les différentes lames. Même si en pratique sa pose est simple, il est nécessaire d’installer un isolant avant la pose du parquet. Cela permet d’éviter ou de réduire le bruit que nécessite son usage.

La pose collée

Deux modes permettent de coller efficacement le parquet contrecollé. Le premier mode qui est la pose collée en plein de parquet est le plus habituel. Il consiste à coller à base d’une spatule crantée de 4 mm x 4 mm le support des surfaces successives de 0,5 m2 pour assurer une prise de la colle. Comme on le fait souvent pour la pose des carreaux, le parquet sera ensuite posé sur la colle. Vous avez ainsi fini de poser votre parquet contrecollé.

Le deuxième mode est la technique de la pose collée au cordon. Si vous avez une préférence pour les parquets à rainures ou à languettes, alors c’est la technique adéquate. Elle consiste à déposer des cordelières de colle mastic polyuréthane orthogonalement à la lame pour pallier aux défauts de planéité. Ensuite, ces cordons de 6 mm environ de diamètre sont laminés par pressage des lames jusqu’à une réduction de l’épaisseur à 1 ou 2 mm.

Une fois le parquet contrecollé placé, quel que soit le type d’essence de bois du parquet, il est crucial de laisser la pièce pendant une semaine avant de continuer les autres travaux nécessaires. Que ce soit un parquet chêne blanchi ou un autre, ne faites jamais l’erreur de commencer les travaux dans la pièce sans le séchage effectif de la colle. Sinon, votre parquet risque fortement de se déformer et vous serez obligé d’en acquérir un autre.

Les différents types de sols de pose du parquet contrecollé

La pose du parquet contrecollé se fait sur plusieurs catégories de sol. Elle peut s’effectuer avec l’aide d’un professionnel ou personnellement sur :

  • Une chape de béton flottante ou rapportée ;
  • Un béton surfacé ;
  • Des panneaux de particules ou de contreplaqué ;
  • Un parquet existant rigide ;
  • Du carrelage ou de la moquette.

Pour une pose personnelle, il est primordial de vous assurer que le support sur lequel sera posé votre parquet contrecollé est plan. Cela vous aidera à éliminer les risques de claquage. Aussi, ce support doit être nickel, c’est-à-dire propre, sec et résistant. La pièce dans laquelle est destiné le parquet contrecollé doit quant à elle être portée à une température oscillante entre 15 et 25 °C. Toutes ces précautions vous aident à obtenir un travail somptueux et de haute qualité.

Les différents outils utilisés dans la pose d’un parquet contrecollé

Si vous souhaitez poser de vos propres mains vos parquets contrecollés afin de faire des économies sur le coût de la pose, sachez que vous devez avoir un minimum d’équipements. Ces différents matériels permettent de peaufiner le travail et d’avoir une pose exemplaire. Il vous faudra :

  • Une scie sauteuse avec raccord à un aspirateur pour aspiration des poussières ou scie égoïne ;
  • Un crayon mine grasse ;
  • Un marteau ou un maillet en caoutchouc pour bien fixer les parquets ;
  • Un mètre pour effectuer les différentes mesures nécessaires pour la pose du parquet ;
  • Une équerre à tracer pour vérifier la perpendicularité des lames découpées ;
  • Une équerre de frappe ou tire lame ;
  • Une spatule crantée…

Cette liste des outils dont l’on a besoin pour la pose d’un parquet contrecollé n’est pas exhaustive. Il faudra aussi disposer d’une ponceuse, d’une mono brosse, d’une bordureuse, d’un redresseur, d’un cutter à lame rétractable, d’un malaxeur électrique, d’une perceuse électrique ou d’une taloche lisseuse.