Quand planter le thym ?

14

Dérivée du mot thymus, le thym est une plante vivace faisant partie de la famille des lamiacées. Comme toutes les autres variétés de plantes, il pousse à une saison bien définie qu’il convient de connaitre. Si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet, on vous explique tout sur la plantation de cette plante.

La meilleure période pour planter le thym

Le thym est très aisé à faire pousser, peu importe la manière ou la méthode que vous aurez choisie. Qui plus est, c’est une plante qui revient chaque année. Si vous décidez de semer des graines, dans ce cas, il vous faudra compter environ 6 à 8 semaines avant d’obtenir de petits pieds. Ici, vous avez l’embarras du choix entre les transplanter dans des pots ou au potager.

A lire également : Fourniture et installation de rideaux métalliques

Il est essentiel que vous vous assuriez de la fertilité de la terre et du fait qu’il soit bien adapté aux semis. Ensuite, recouvrez les graines à l’aide d’une légère couche de terre. Ces dernières ont besoin de lumière afin de germer correctement, alors elles ne doivent pas être trop couvertes. Arrosez régulièrement le sol car la terre devra rester humide et ne pas être détrempée. Dès lors, après quelques semaines (2 à 3), vous verrez que les graines commencent à germer.

La culture du thym en pots

Lorsque les racines sont assez précoces, vous pouvez les mettre dans des pots pour l’intérieur ou l’extérieur, sur un balcon, dans des jardinières, ou sur le bord d’une fenêtre. Pour ce faire, il vous suffira de verser une couche de sable ou de gravier au fond du pot afin que le sol soit favorable au drainage.

Lire également : Tout savoir sur les volets roulants

Ensuite, remplissez ensuite ce dernier d’une terre poreuse, pas trop argileuse (le terreau fera l’affaire). Mettez-la suite dans un trou puis tassez bien le sol autour de la tige principale. Arrosez légèrement la plante avec un arrosoir et laissez le pot exposé au soleil.

Cultiver le thym au jardin

Le thym oppose une grande résistance face au froid. Par conséquent, il survivra sans aucune difficulté si vous le plantez avant l’arrivée de la chaleur. D’ailleurs, il fait partie de l’une des premières plantes qui peuvent être transférées au jardin. Mélangez du sable calcaire à votre terre puis faites des trous un peu plus grands que les mottes de racine de vos pieds.

Lorsque vient le moment de semer, il est préférable de laisser un intervalle de 30 cm entre deux plantes. Déposez un plan dans le trou, et mettez un peu de compost. Enfin, recouvrez le trou puis arrosez légèrement.

Quel type de sol pour cultiver le thym ?

Le thym pousse généralement dans les milieux secs et arides. Cette plante n’est donc pas très exigeante. Le plus important, c’est que la terre soit légère, très bien drainée, sableuse, caillouteuse et assez pauvre.

le thym

Vous ne devrez surtout pas y ajouter de l’engrais ! Le mieux, c’est que le sol contienne du calcaire. Mais vous pouvez aussi y incorporer du sable et le résultat sera assez concluant.

Comment entretenir le thym ?

L’entretien de cette plante n’est pas une tâche difficile étant donné qu’elle est débrouillarde. Toutefois, il serait plus judicieux de prendre quelques précautions. Voici quelques gestes qui peuvent le rendre plus productif :

  • Bien nettoyer les alentours des pieds de thym
  • Éliminer les mauvaises herbes qui se confondent parfois aux branches.
  • Se débarrasser des branches qui ont perdu leur feuillage

S’il pleut régulièrement (environ 1-2 fois par semaine), vous n’aurez pas besoin d’arroser. De même, en cas de sécheresse prolongée, il vous suffira simplement d’humecter le sol légèrement.

En culture intérieure, le thym survit pendant plusieurs années, même avec la fraicheur. Après le retour du printemps, taillez et nettoyez les plantes du jardin pour qu’elles puissent refleurir. Si vous souhaitez avoir le thym à disposition pour toute l’année, ce n’est pas très compliqué.

Une fois que les plantes ont fleuri, vous pouvez choisir quelques branches de 10-15 cm et les couper au sécateur. Enlevez toutes les feuilles situées à la base de la tige (sur 5-6cm) et préparez un substrat. Percez un trou à l’aide d’un crayon et placez-y la tige coupée. Tassez puis arrosez, ensuite et placez la bouture bien à l’abri du vent. Vous avez aussi la possibilité de transplanter une plante complète à la fin de la saison. Si vous préférez un thym en pot, même à l’extérieur, alors vous n’aurez qu’à les rentrer au début de l’automne.

Quand récolter le thym ?

Vous pouvez le récolter toute l’année selon vos besoins. Il vous suffira tout simplement de couper les branches nécessaires à votre recette. Néanmoins, cette herbe est plus odorante et savoureuse quand ses fleurs éclosent. C’est d’ailleurs la période propice pour réaliser la taille. Vous pouvez mettre toutes les branches à sécher pour vous assurer que vous en aurez toute l’année.

Le thym est une plante que même les amateurs en jardinage peuvent semer. Il est facile de s’en occuper car c’est une plante qui sait s’adapter aux conditions difficiles.