Jean-Jacques Goldman quand la musique est bonne ? Origine

985

Le célèbre chanteur français Jean-Jacques Goldman a marqué sa carrière grâce à ses différents groupes. En effet, le chanteur a été membre de nombreux groupes avant même de débuter une carrière solo. Cependant, malgré ces groupes et collaborations, il doit son succès à sa carrière et solo. Parmi ces chansons à succès, « quand la musique est bonne », est l’une des plus célèbres. Découvrez le parcours et l’héritage de ce chanteur ainsi que plus d’informations sur sa célèbre chanson.

La carrière musicale de Jean-Jacques Goldman

Le chanteur sera en contact avec la musique à son adhésion à la chorale paroissiale à ses quatorze ans. Il mettra sur place un autre groupe qui ne survivra pas à son départ. Après son service militaire, il rejoindra Tai Phong où le succès se dessinera peu à peu. De 1976 à 1978, il sortira trois 45 tours solos qui ne connaîtront que des succès médiocres. L’année d’après, le groupe se dissout et Jean-Jacques est repéré par un jeune éditeur, Marc Lumbroso.

A voir aussi : Poupée Robert : origine, histoire et points de vente en ligne

Il faudra attendre 1981 pour que le chanteur puisse signer son premier contrat sous un label. Il sortira deux albums sans titre officiel qui connaitront de francs succès. Le chanteur sortira d’autres albums et single, solo ou en collaboration. Il collabora en effet avec Michael Jones, Céline Dion et même Johnny Hallyday. En 2001, il s’adonne au zouk, disco au détriment de son habituel rock et connaît un vrai succès. Après un dernier album publié en 2001, le chanteur a pris sa retraite musicale en ne publiant plus rien.

Le succès de « Quand la musique est bonne »

Premier single de lalbum solo du chanteur, cette chanson est composée et interprétée par ce dernier. Elle sort en 1982 et représente son deuxième album sans titre officiel. Selon les dires du chanteur, le morceau est en lui-même pleins de références. En effet, il y rend un hommage au blues particulièrement à Tobacco Road, une chanson signée Loudermilk.

A lire en complément : Envolez-vous pour un tour en hélicoptère inoubliable au Mont Blanc

En plus de cela, une autre référence est soulignée dans le morceau notamment celle à la marque de guitare Gibson. Pour la composition de ce single, de nombreux instruments sont utilisés afin d’obtenir un rendu optimal.

Ainsi, le chanteur a eu recours à la batterie, la contrebasse et le piano. À eux s’ajoute le saxophone pour la partie solo et bien évidemment, un chœur mixte pour le refrain. L’année de sa sortie, le single certifié disque d’or est vendu à plus de huit cent mille  exemplaires. Tellement popularisé, le titre est classé premier en France entre les années 1982 et 1983. Le morceau sera ensuite édité pour les clubs et radios. Cette nouvelle version sera plus longue que l’originale, trois minutes 51 pour cinq minutes 29. En 2013, la chanson sera reprise par Armel Bent et Soprano dans un album hommage au nom de Jean-Jacques Goldman.

L’héritage musical de Jean-Jacques Goldman

Aujourd’hui encore, le célèbre nom des années 80 et 90 est toujours aussi connu. En effet, avec ses 265 morceaux diffusés, difficile de ne pas entendre parler de lui. Son plus grand héritage musical demeure cependant ses chansons composées et interprétées par ses propres soins. Parmi ses incontournables morceaux, se retrouvent « ’quand la musique est bonne “’, ‘’là-bas ‘’, ‘’puisque tu pars ‘’.

Également, les titres écrits pour d’autres chanteurs sont devenus intemporels pour la majorité. Ceux qui se démarquent le plus sont donc, ‘’l’envie ‘’ interprétée par Hallyday et ‘’je sais pas ‘’ interprété par Céline Dion. En plus de ces morceaux à succès, Jean-Jacques Goldman laisse en héritage des merveilles que sont ses propres interprétations d’autres chanteurs notamment Elton John. Véritable chouchou des Français, le chanteur a eu droit à plusieurs interprétations, albums et même reprises en son nom.