Imaginer l’avenir en 3D

6

Depuis la nuit des temps, les hommes ont, à travers les arts – peinture, littérature, dessin, musique – pu mettre des mots et des images sur leurs plus grands fantasmes, sur leurs idées les plus folles et sur leurs envies les moins réalisables. Pourtant aujourd'hui le voyage jusqu'à la lune n'est plus un rêve à réaliser, et si l'on ne peut pas se téléporter instantanément d'un endroit à un autre, on est en mesure de voyager plus vite que le son et l'on peut communiquer d'un bout à l'autre du globe, en temps réel, en stéréovision couleurs sur grand écran. Ainsi depuis la première Révolution Industrielle, les entreprises se sont mises à rêver à la production de masse, qui est aujourd'hui une réalité patente, au même titre qu'une technologie qui faisait rêver les plus audacieuses : l'impression en trois dimensions.

Matières diverses et résultats saisissants

Depuis la mise sur le marché de la première imprimante 3D employant de la résine colorée, avec laquelle on avait plaisir à voir s'imprimer sous nos yeux ébahis une cuillère à café ou une coupelle, les impressions 3D ont fait des bonds en avant technologiques. Cela a été rendu possible par la recherche sur les différentes matières utilisables par cette technique novatrice. Aujourd'hui la nourriture comme le polyuréthane élastomère ou encore l'acier ou l'aluminium peuvent servir de matières premières pour imprimer en trois dimensions des objets, des pièces détachées, des éléments utilisables dans le bâtiment, dans la construction aéronautique…

Repousser les limites encore plus loin

Désormais il est si facile de faire ce tour de magie noire consistant à dessiner un objet pour qu'il devienne réel, que l'imagination n'a plus de limites et que les industriels emploient de nombreuses ressources pour faire avancer la recherche et le développement. Les enjeux sont énormes, pour la finance comme pour la santé : les imprimantes 3D pourraient faire cesser la faim dans le monde, mettre à égalité tous les pays du globe en matière d'équipements et d'infrastructure, gommer enfin tout ce qui fait les différences d'accès à la consommation massive de produits technologiques… Est-ce un rêve ou une anticipation du futur ? L'avenir nous le dira.