Hétérochromie centrale : définition

17

Autrement appelée couramment les yeux vairons, l’hétérochromie désigne une anomalie parfois congénitale qui se caractérise par des yeux aux iris de deux couleurs différentes. Cette particularité physique n’est pas dangereuse pour la santé mais s’il s’agit d’une décoloration, il est conseillé de surveiller car cela peut-être une pathologie.

Ce qui va définir la couleur des yeux est le taux de mélanine et sa dispersion au niveau de l’iris. La couleur des yeux est héréditaire et peut varier en fonction de chaque individu et de son patrimoine génétique. Bleus, gris, verts, marrons… Les iris trouvent définitivement leur couleur lorsque le bébé est âgé de 6 mois. C’est donc à cet âge que l’on peut remarquer si l’enfant a des yeux vairons.

Lire également : Le ginseng, la plante aux nombreuses vertus

L’hétérochromie : définition

Le terme médical hétérochromie correspond à la variation des couleurs dans un iris ou à la différence des couleurs pour deux iris. Cette différence est due à une quantité de mélanine trop faible (voire inexistante) ou trop forte.

Précisons que les vrais yeux vairons sont finalement rares chez l’être humain et que nous les remarquons beaucoup plus chez les animaux. En effet, cette caractéristique se retrouve souvent chez certaines races de chiens et de chats mais également chez les bovins ou les chevaux.

A lire aussi : Bénéficier de conseils juridiques dans le domaine de la santé

Les personnes ayant de véritables yeux vairons ont en fait une hétérochromie congénitale complète.

L’hétérochromie et ses différentes catégories

Un iris ne doit pas forcément être hétérochrome dans son entièreté pour être considéré comme tel. Une partie de l’iris touchée suffit à ce qu’il le soit.

On connait deux types d’hétérochromie : la forme complète et la forme partielle.

  • L’hétérochromie complète que l’on appelle aussi bilatérale ou irienne, correspond au fait d’avoir ses deux iris de deux couleurs distinctes. Une personne a dans ce cas par exemple, un oeil de couleur vert et l’autre marron.
  • L’hétérochromie partielle quant à elle, connue sous le nom aussi d’hétérochromie unilatérale ou iridis, se distingue par les multiples couleurs présentes dans un iris. Cette forme d’hétérochromie est plus courante que la forme complète. Les personnes ayant cette particularité physique ont par exemple des yeux marrons avec des nuances jaunes plus ou moins claires.
  • L’hétérochromie centrale désigne elle, un iris ayant pour contour un cercle d’une couleur particulière.
  • Pour finir, l’hétérochromie partielle sectorielle est simplement un iris ayant une sorte de tâche d’une certaine couleur, autre que celle présente majoritairement.

Il est possible d’avoir une hétérochromie dès le plus jeune âge, il s’agit alors d’une hétérochromie congénitale. Il existe également des personnes atteintes d’une hétérochromie au cours de leur vie. On parle ici d’hétérochromie acquise. Ce changement est le plus souvent la conséquence d’un traumatisme oculaire (un choc ou des lésions), ou d’une maladie. Pour l’anecdote, c’est suite à un coup de poing que lui a donné l’un de ses amis lors d’une dispute qu’un des deux iris de David Bowie a changé de couleur. C’est donc à tort que l’on a décrit ses yeux comme étant “vairons”.

Si l’hétérochromie n’a pas de conséquence sur le niveau d’acuité visuelle, il faut toutefois consulter un médecin si une dépigmentation surgit soudainement.