Comment se réorienter professionnellement ?

1914

Le travail évolue sans cesse en suivant les changements qui proviennent dans la société. Devenu de moins en moins manuel, le travail a également été l'objet de grandes modifications le siècle dernier. On a vu apparaitre les congés payés, les syndicats, le droit de grève, les 35 heures… Dans notre société actuelle, c'est la forme en elle-même du travail qui évolue. Le télétravail est apparu et commence à se généraliser et on a de plus en plus affaire à cette nouvelle génération de travailleurs appelés slashers qui cumulent par choix plusieurs travail. Mais comment se défaire du modèle initial qui veut que l'on travaille au même endroit toute sa vie ? Voici quelques exemples de formation pour évoluer ou changer de travail.

Les études : la formation habituelle

Quand on souhaite changer de métier, c'est ce qui vient en premier à l'esprit. Reprendre ses études pour suivre un cursus général comme un BTS ou l'université. Mais ce type de formation ne convient pas à tout le monde, autant par le format très classique et réservé aux bons élèves que par la forme, c'est-à-dire les classiques cours théoriques. De plus, cela nécessite souvent de s'arrêter de travailler et ne plus toucher de salaire.

Lire également : Le diagramme de Grantt, un outil de gestion puissant, mais sous-exploité

La VAE : la validation des acquis de l'expérience

Moins connue, la VAE est pourtant la solution à de nombreuses reconversions ou évolutions professionnelles. La VAE permet d'obtenir une certification sur les bases de l'expérience déjà acquise. Un dossier doit être monté et motivé devant un jury de professionnels.
Que l'on cherche une VAE en IDF ou en province, celle-ci peut être réalisé dans de nombreux domaines.

Les écoles type Simplon

Simplon ou Ecole 42 sont des exemples d'école du numérique d'un nouveau genre. Ces formations courtes sont en effet destinées à des personnes qui peuvent être éloignées de l'emploi et qui n'ont aucune compétences informatiques. Accessibles sans diplômes, elles prônent la diversité.

A voir aussi : Les étapes cruciales pour transformer votre passion en carrière de développeur web

Le bilan de compétences : faire le point sur ses aptitudes

Le bilan de compétences est souvent proposé par les organismes spécialisés en formation professionnelle et ressources humaines. Il s’agit d’un accompagnement personnalisé qui permet à la personne de mieux se connaître pour déterminer ses points forts et faibles, ainsi que ses centres d’intérêt.

Ce dispositif peut être financé par le CPF (Compte Personnel de Formation), la région ou encore l’employeur selon les cas. Il s’étale sur plusieurs séances avec un consultant expert dans cette démarche. Pendant ces séances, différents tests sont proposés pour évaluer les aptitudes de la personne : des questionnaires de personnalité, des mises en situation professionnelle, etc.

Une fois que les résultats ont été analysés ensemble avec le consultant-formateur, il sera temps de réfléchir aux orientations possibles à prendre et ainsi monter son projet professionnel solide.

Cette étape cruciale du bilan de compétences donne une vision claire sur la faisabilité du projet professionnel envisagé, mais aussi l’environnement économique et social lié à ce choix.

Réaliser un bilan de compétences est une étape importante pour réussir sa reconversion professionnelle ou tout simplement faire le point sur sa carrière actuelle afin d’être plus heureux/se au travail.

Le coaching professionnel : être accompagné dans sa réorientation

Le coaching professionnel est une autre solution pour se faire accompagner dans sa réorientation professionnelle. Contrairement au bilan de compétences, le coaching professionnel est un accompagnement individualisé sur mesure qui vise à aider la personne dans son parcours de transition.

Le coach professionnel agit comme un guide et va aider le/la client(e) à identifier ses motivations profondes, ses aspirations et les facteurs bloquants pour atteindre son ou ses objectifs professionnels.

Cet accompagnement peut se dérouler en face-à-face ou en ligne, avec des échanges réguliers par téléphone ou e-mail. Le nombre de séances varie selon les besoins du/de la client(e).

Le rôle du coach est d’écouter activement le/la client(e), de poser les bonnes questions pour l’aider à clarifier sa situation et ainsi trouver des solutions concrètes pour avancer vers son projet.

Les avantages du coaching sont nombreux : il permet une meilleure connaissance de soi, une prise de recul sur sa situation actuelle, l’identification des freins qui empêchent d’avancer, mais aussi l’apprentissage de nouvelles techniques et astuces pour mieux gérer son stress durant cette période mouvementée.

Mais comment choisir un coach ? Vous devez vérifier que ce dernier possède bien toutes les certifications nécessaires pour exercer (ex: ICF). C’est aussi important que vous ayez un bon feeling avec lui/elle, car c’est la clé d’une relation saine et productive.

N’oubliez pas qu’il existe souvent plusieurs types d’intervenants spécialisés dans la réorientation professionnelle. Vous devez bien vous informer pour trouver celui ou celle qui correspondra le mieux à vos besoins et attentes.