Réduire les volumes de boues

1939

La problématique environnementale a envahi nos conceptions du monde et ce un peu partout dans les pays industrialisés. En effet c'est parce que nous avons réalisé une véritable révolution en ce sens il y a près de cent-cinquante ans que nous avons fait, en parallèle de notre développement, des dégâts parfois irréversibles. Ainsi nous subissons aujourd'hui une sorte de retour de flamme logique, en matière de qualité de l'air comme de l'eau. Heureusement tout n'est pas tout-à-fait définitif et l'on peut encore agir dans le bon sens, pour protéger la planète, sa faune et sa flore. D'ailleurs nombreux sont ceux qui en sont les acteurs, qu'il s'agisse du monde associatif, des gouvernements, des ONG ou plus simplement des citoyens agissant au quotidien.

La problématique des boues

En ville comme dans les usines, différentes activités génèrent des déchets et ceux-ci se retrouvent souvent agglutinés sous forme de boues. Celles-ci, si l'on peut travailler à en prélever l'eau qu'elles contiennent pour ensuite tâcher de la traiter pour la purifier afin de la rendre potable, restent tout de même massivement inutilisables telles quelles. C'est la raison pour laquelle il existe des professionnels qui ont pris en main ce problème et imaginé différents procédés pour en réduire les quantités, ce qui permet au volume de déchets accumulés d'être moins important. A l'aide d'un filtre presse boues, on peut ainsi diminuer l'impact de l'activité humaine.

Lire également : La télésurveillance des entreprises : un remède contre les cambriolages

Des procédés innovants

Or l'avantage du développement des technologies visant à moins polluer est que de nombreuses entreprises, mais aussi l'Etat lui-même à travers des subventions et des moyens humains comme techniques, investissent constamment en recherche et développement pour trouver de nouvelles idées puis pour faire en sorte qu'elles soient réalisables. Une fois les moyens mis en œuvre les actions deviennent concrètes et l'on agit directement pour le bien-être de tous. Cela a des conséquences environnementales positives, mais aussi des conséquences sanitaires, et donc sociales et économiques très importantes. En résumé, tout le monde en est bénéficiaire et il est question régulièrement de mener des actions à l'échelle internationale. 

Les avantages écologiques de la réduction des boues

Grâce à des procédés innovants, les volumes de boue peuvent être réduits significativement. Parmi ces procédés, on peut citer la séparation solide-liquide, qui permet d’extraire une grande partie de l’eau présente dans les boues résiduaires industrielles avant leur traitement. Cette technique est très efficace car elle permet de diminuer le volume initial des boues résiduaires industrielles d’environ 80%.

A découvrir également : Analyse des coûts pour un service de transport privé à la Gare TGV Aix en Provence

Certaines entreprises utilisent aussi la méthanisation pour transformer les matières organiques contenues dans les boues résiduaires en biogaz et en engrais naturel. Ce processus a plusieurs avantages écologiques car il permet non seulement de réduire considérablement les volumes de déchets mais aussi de produire un combustible renouvelable.

Une autre méthode innovante consiste à utiliser des micro-organismes capables de digérer rapidement et efficacement certains polluants contenus dans les boues résiduaires industrielles. Cette solution est particulièrement intéressante car elle permet d’éviter l’utilisation massive d’agents chimiques souvent néfastes pour l’environnement et coûteux.

La réduction des volumes de boues présentes dans les eaux usées industrielles constitue donc un avantage écologique indéniable. En utilisant ces procédés innovants, il est possible non seulement de limiter l’impact environnemental du traitement des eaux usées mais aussi d’améliorer la rentabilité économique des entreprises qui y ont recours.

Les solutions à mettre en place pour réduire les volumes de boues dans les installations industrielles

Pour réduire les volumes de boue dans les installations industrielles, plusieurs solutions peuvent être mises en place. Il faut mettre en œuvre des mesures préventives, afin de limiter la quantité de matières solides présentes dans les eaux usées. Pour cela, il faut réduire les déchets et éviter tout rejet inutile.

L’utilisation d’équipements performants peut aussi contribuer à la diminution des volumes de boue. Les filtres-pressoirs, par exemple, permettent une extraction efficace des liquides contenus dans les bouillons résiduaires avant leur traitement.

Le recours à des traitements physiques ou biologiques spécifiques peut aussi être envisagé pour réduire significativement le volume initial des eaux usées et donc le volume final des bouillons résiduaires. Parmi ces traitements figurent entre autres :

  • La clarification qui permet d’éliminer rapidement une grande partie des matières solides contenues dans l’eau.
  • L’aération prolongée qui favorise l’action bactérienne sur les substances polluantes dissoutes.
  • La précipitation chimique qui consiste à utiliser un agent chimique pour transformer certains polluants en particules solides afin qu’ils puissent être filtrés plus facilement.

Via ces différentes méthodes, il faut surveiller les installations pour s’assurer que les volumes de boue restent sous contrôle. Effectivement, une surveillance constante permet d’anticiper tout problème éventuel et ainsi de prendre les mesures adéquates le plus rapidement possible.

La réduction des volumes de boue dans les installations industrielles est un enjeu majeur pour limiter l’impact environnemental du traitement des eaux usées. En mettant en œuvre des solutions préventives et innovantes adaptées à chaque type d’installation, il est possible de progresser significativement en matière de développement durable.