FOREX : savez-vous ce que c’est ?

Le mot FOREX provient de la contraction de deux mots anglais : Foreign Exchange, cela signifie marché des changes. En fait, le Forex est un marché sur lequel on procède à des échanges de devises de plusieurs pays, par le biais de taux de change qui est le prix d’une devise par rapport à une autre. Le Forex existe depuis 1973, seulement les méthodes de transactions ont évolué au fil du temps, laissant place à la modernité et à la transparence. Aujourd’hui, c’est un phénomène important du secteur économique qu’il convient de comprendre.

Définition et description du FOREX

Tel que présenté précédemment, le Forex est un marché où l’on effectue des échanges essentiellement financiers. En général, plusieurs intervenants sont impliqués dans les procédures d’échanges, notamment les banques commerciales, les sociétés commerciales, les institutions financières non bancaires, les banques centrales, mais aussi les traders. Néanmoins, précisons que les banques commerciales sont communément les éléments les plus importants du Forex pour la bonne raison qu’elles interviennent dans les opérations de change importantes, qui impliquent nécessairement de gros dépôts bancaires.

Par ailleurs, les transactions de grande taille se font presque toujours sur le Forex. Considérons le cas précis d’une structure comme Texaco USA qui veut payer à un fournisseur d’Arabie Saoudite une somme de 1 000 000 riyals. Cette transaction sur le marché Forex suggère l’utilisation du dollar de Texaco dans la Bank of America. Il est nécessaire pour la réussite d’une telle transaction que le taux de change entre les monnaies pour déterminer le nombre de dollars à débourser soit efficacement fixé. D’où l’importance du Forex.

Aussi, les sociétés commerciales sont d’une grande valeur sur le Forex étant donné qu’elles effectuent des transactions considérables (achat et vente). Par exemple, le Forex est sollicité lorsque Apple décide de vendre des ordinateurs aux Anglais, Australiens ou Européens.

Les commentaires sont fermés