Face au ralentissement du secteur, l’horlogerie de luxe accélère la baisse des prix

En ce moment, le salon de l’horlogerie de Bale, en Suisse, se tient dans un contexte particulier. En effet, le marché de l’horlogerie de luxe connait un recul sans précédent. Pour faire face, les marques misent ses tarifs plus abordables. Épargné jusque-là, le secteur de l’horlogerie mondial a fini par se faire rattraper par le ralentissement économique mondial. Entre 2009 et 2014, le secteur avait connu une croissance très solide, mais les exportations ont commencé à reculer et il faut dire que ce phénomène était assez attendu. La seule question que se posaient les professionnels du secteur, notamment http://www.diamantblanc.fr/horlogerie/ c’était de savoir quand elle se produirait.

Une hausse des prix à l’export

La principale cause de ce recul des ventes des produits horlogers de luxe, c’est sans doute la hausse du prix à l’expert qui est une conséquence de celle du franc suisse. Aujourd’hui, le premier marché mondial de l’horlogerie reste Hongkong, mais il affiche un recul d’environ 33% sur l’année 2016. Ce recul est intimement lié à celui de la Chine dont les importations ont aussi baissé de 1.9%. Il faut dire que dans cette région, le contexte économique se conjugue particulièrement avec des logiques d’influence et de chasse à la corruption. Des facteurs qui ont tendance à ralentir le secteur.

La montée en puissance des montres connectées

Dans sa frange la moins coûteuse, l’horlogerie connait la montée des montres connectées, des accessoires qui ont révolutionné le secteur du luxe. En effet, ces petits ordinateurs tactiles de poignets développés par Apple et Samsung ont tendance à détourner une bonne partie des acheteurs potentiels, surtout ceux qui avaient tendance à acheter des montres de moins de 450 euros. L’influence de ce nouveau type de produit s’inscrit dans la logique de l’industrie technologique, mais dispose d’une durée de vie courte sur les segments d’entrée de gamme.

Une baisse qui se ressent au niveau des matériaux

Réservoirs d’inventivité et de valeur, le secteur de l’horlogerie de luxe connait un léger tournant, cette fois-ci au niveau des matériaux utilisés. En effet, sur tous les aspects des modèles créés, des changements notoires sont visibles. Le domaine le plus visible reste celui des complications. Ainsi, le secteur nomme les indications et les dispositifs internes de la montre. Cependant, ce sont les matières utilisées qui font le plus débat et on a le titane qui bouscule de plus en plus l’acier et l’or. Dans les mouvements, c’est le silicium qui se répand de plus en plus.

Les commentaires sont fermés