Comment travailler dans le social sans diplôme ?

92
travailler dans le social sans diplôme

Apporter de l’aide, conseiller ou assister autrui est unanimement reconnue comme une occupation noble. De plus, il est très captivant de travailler dans le social autour des handicapés, des malades, des enfants ou encore des personnes âgées.

Cependant, bien qu’il s’agisse de l’un des plus beaux métiers au monde, certaines branches exigent l’obtention de diplômes ou de qualifications spécifiques. La bonne nouvelle est qu’il est bien possible de travailler dans le social sans diplôme. Voici pour vous quelques conseils pour parvenir à obtenir un travail dans ce domaine sans diplôme.

A lire en complément : Un entrepôt sécurisé pour stocker vos marchandises

Utiliser l’expérience et progresser en interne

Lorsque vous êtes dépourvu de diplômes et que vous ne voulez pas suivre une formation spécifique, cette option s’offre à vous.

Il vous suffit dans ce cas, de rechercher des structures spécialisées dans le social. Ces structures recrutent le plus souvent des personnes sans diplôme sur la base d’un CV et d’une lettre de motivation.

Lire également : Comment se détermine un taux de change ?

Vous aurez juste à passer des tests de recrutements pour obtenir des emplois comme :

  • auxiliaire de puériculture ;
  • assistant maternel ;
  • animateur pour enfants ;
  • garde d’enfants.

Ces emplois vous permettront de faire carrière dans le social en vous basant sur les expériences et sur votre progression en interne au sein de l’entreprise. Le plus souvent, ces structures offrent des formations spécifiques pour le renforcement des capacités.

Il est important de noter que certains établissements offrent des programmes pour aider les travailleurs sans diplôme à valider les acquis de leur expérience.

Cela vous permet d’obtenir une reconnaissance de votre expérience et de vos compétences. Vous pourrez finalement obtenir un diplôme en rapport avec les compétences obtenues pendant votre carrière.

Élaborer son projet professionnel

Certains métiers du social qui n’exigent pas le Bac nécessitent forcément une formation spécifique.

Avant de choisir le type de formation à suivre pour travailler dans le social sans diplôme, il est important d’avoir un projet professionnel clair. Ce dernier est comme une feuille de route. Il constitue le plan établi qui vous permettra d’atteindre vos objectifs finaux dans le social.

Pour cela, il est conseillé de tenir compte de vos passions, de vos envies et de votre savoir-faire. C’est à ce moment que vous pourrez par exemple décider de travailler tout au long de votre carrière avec des enfants ou des personnes handicapées.

Les experts du domaine insistent souvent sur cet aspect et demandent à ce que vous preniez le temps qu’il faut pour bien élaborer ce projet professionnel.

Suivre une formation qui n’exige pas le Bac

Lorsque vous ne possédez pas le Baccalauréat, mais que vous avez un flair pour le domaine du social, vous pouvez suivre une formation spécifique.

Cette formation débouchera sur un diplôme d’État qui vous permettra de travailler dans le social. Il existe principalement trois (3) diplômes dans ce cas.

Le DEAES

Le DEAES signifie Diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social. C’est le premier diplôme dans le social qui n’exige pas le Bac. Il est venu remplacer depuis 2016, le DEAMP (Diplôme d’État d’aide médico-psychologique) ainsi que le DEAVS (Diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale).

Ce diplôme se prépare via une formation qui peut être initiale ou continue et se termine par une validation des acquis. Le DEAS intègre par ailleurs le métier d’Accompagnant des Elèves en Situation de Handicap (AESH).

Le DEME

Le DEME est le Diplôme d’État de Moniteur-Educateur. Il est obtenu à la suite d’une formation spécifique pour apprendre l’animation et l’intervention auprès des personnes handicapées ou en dépendance sur la voie de l’autonomie. Cette formation dure environ 2 ans.

Le DETISF

Le 3e diplôme dans le social qui n’exige pas le Bac est le Diplôme d’État de Technicien de l’Intervention Sociale et Familiale (DETISF). La formation dure habituellement entre 18 et 24 mois.

À la fin de cette formation et de la validation des acquis, vous pouvez travailler dans le social pour assister les personnes ou les familles en difficulté.

Ainsi, lorsque vous avez réussi à élaborer votre projet professionnel et suivi la formation convenable, vous pouvez chercher à évoluer vers d’autres métiers du social. N’oubliez pas de viser toujours loin pour accéder à des fonctions plus grandes.